Framboisier : comment le cultiver dans son jardin ?

La beauté du jardin ne se limite pas aux fleurs. La technique de la forêt-jardin est aussi efficace non seulement pour offrir un bon aspect à sa maison, mais aussi de profiter de bons fruits comme le framboisier. Nous apportons plus de lumière sur ce délicieux fruit apprécié par un grand nombre de personnes.

Framboisier : présentation

Le framboisier est un arbrisseau qui est de la famille des rosacées ayant pour origine l’Europe et l’Asie tempérée. À l’état naturel, il vit dans les zones montagneuses, en lisière ainsi que les sous-bois. Chaque année, le framboisier émet des tiges bisannuelles qui portent de petites épines à partir de sa souche. Ses feuilles sont composées de folioles dentées. Elles ont une couleur verte claire avec un revers plus clair.

En avril, les fleurs ont une couleur blanche et ont de petites tailles. Elles se réunissent en bouquets, en bout de rameaux et offrent des fruits rouge framboise qui sont composés de petites drupes. Ainsi, on distingue le framboisier remontant et le framboisier non remontant.

  • Framboisier remontant : il est encore appelé bifère. Celui-ci produit deux fois en une année. La première production a lieu en juin et la deuxième en août à l’automne.
  • Framboisier non remontant : il est aussi appelé unifère. Ce framboisier produit une seule fois en début d’été.

La framboise se consomme en salade ou nature. Elle peut être également cuisinée notamment en pâtisserie. Elle est également utilisée pour plusieurs réalisations comme les glaces, sorbets, confitures et autres.

Cultiver le framboisier : quelques conseils utiles

La plantation du framboisier n’a rien de compliqué. En effet, celui-ci apprécie les sols frais et riches ainsi que les situations ensoleillées et mi-ombres. Toutefois, il sait se contenter du sol qui lui est attribué. Notez par ailleurs qu’un framboisier installé sur un sol bien nettoyé, enrichi de compost et bien ameubli donnera plus de fruits.

La mise en terre du plan

Pour la mise en terre, s’agissant de plusieurs pieds, maintenez un écart de 80 cm à 1 min 20 s. Les framboisiers en racines nues doivent être pralinés pour une bonne reprise. Par ailleurs, les framboisiers en conteneurs devront être mis à tremper afin d’évacuer l’air de la motte.

Mettez vos framboisiers en place tout en plaçant au niveau du sol le collet. Ensuite, comblez puis tassez bien la terre. Autour des arrosages, réalisez une cuvette et remplissez-là d’eau. Pour garder la fraîcheur, pensez à étaler un épais paillis.

Taille et entretien du framboisier

Pour profiter de ses fruits, il vous faudra lui accorder un minimum d’attention. Pour un framboisier non remontant, à l’automne, coupez toutes les tiges desséchées qui ont porté des fruits. Les nouvelles tiges doivent être conservées et doivent être attachées à un palissage afin de permettre une meilleure fructification l’année qui suivra.

S’agissant d’un framboisier remontant, coupez toutes les canes à 15 cm du sol qu’elles aient fructifié ou non. Conservez les nouvelles canes plus vigoureuses au printemps. Vous pouvez également éliminer une dizaine de branches fragiles.

La taille du framboisier permet d’éliminer les branches sèches ou celles qui sont attaquées par des champignons. De même, elle lui offre une aération et une surproduction de fruits.

Il faut aussi ajouter que l’arrosage du framboisier est tout de même important. Le sol ne doit donc pas être sec. Pour ce faire, un système de goutte-à-goutte serait efficace. Cela aurait permis d’éviter l’arrosage des feuillages ainsi que l’apparition de maladies. Il faut également ajouter de l’engrais riche en azote au pied des plants. Cependant, veillez à ce que le sol autour des pieds de votre framboisier ne soit pas trop compact.

Pour ce qui concerne d’éventuelles maladies pouvant toucher le framboisier, il faut quand même dire que celui-ci n’est pas très sensible aux maladies. Une bonne terre l’épargne souvent de plusieurs maladies. Cependant, pour prévenir quelques parasites et maladies comme la rouille, l’oïdium, mildiou quelques actions vous seront efficaces. Vous pouvez anticiper avec un bon paillage, renforcer les défenses de l’arbuste en utilisant le purin de prêle tout en optant pour un arrosage raisonnable.

Les plantations sous les bâches sont à éviter. Si vous constatez qu’il y a des feuillages abîmées par exemple, passez à la suppression des parties touchées. Ensuite, pulvérisez un purin bien dilué avec de l’eau.

Récolte des framboises

Quand on sème, il faut s’attendre à récolter. Pour ce qui concerne les framboises remontantes, ils poussent au printemps. La première année en fin d’été, ceux-ci fructifient. Ceci correspond aux mois d’août-septembre. L’année suivante également, ils fructifient en début d’été (juin-juillet). Vous aurez en effet à faire deux récoltes par an avec un framboisier remontant.

Par contre les framboisiers non remontants émettent des rejets en juin-juillet. Cette période correspond au printemps de la première année. Cependant, ce n’est qu’au début de l’été de l’année qui va suivre qu’elle ne fructifie. Les tiges se dessèchent et meurent après deux ans. Par contre, chaque année, de nouveaux rejets sont émis par le plan de framboisier.

Leave a Comment