AccueilBanque/FinanceLes actifs financiers détenus par les ménages atteignent un record

Les actifs financiers détenus par les ménages atteignent un record

La bourse est devenue un phénomène de mode au XXIe siècle. En 2020, confinement oblige, les ménages se sont tournés vers de nouvelles activités, dont le marché boursier. En effet, pourquoi ne pas profiter d’un peu de temps libre pour expérimenter ce monde pour lequel les réseaux sociaux ne tarissent pas d’éloges ? Le rapport Global Wealth Report 2021, publié par Allianz, a confirmé cette tendance. Elle annonce entre autres une augmentation d’environ 10% des activités boursières des ménages.

2020 a été une année faste pour le développement des activités boursières pour les particuliers

Obligés pour une période plus ou moins longue de rester chez eux, les ménages ont réduit malgré eux leurs dépenses en consommation. Ils se sont ainsi tournés vers d’autres activités, dont la majorité est accessible en ligne. Parmi les plus attractives de ces différentes activités, on retrouve la bourse en ligne. Parallèlement, tout comme les sites de trading en ligne, les publications et les articles en faveur des activités boursières ont fleuri. Depuis quelques années, ce monde n’a cessé de s’ouvrir aux particuliers, à la recherche de nouveaux moyens de faire fructifier leur épargne. Cette ouverture a aussi été favorisée par le développement des produits dérivés en bourse tels que les ETF, les CFD indiciels, les warrants ou encore les futures. De plus en plus de particuliers se lancent alors dans les activités boursières.

Les actifs financiers détenus par les ménages ont atteint la barre des 200 000 milliards d’euros

Selon le rapport Global Wealth Report 2021, publié par Allianz, le total des actifs financiers mondiaux détenus par les ménages a atteint 200 000 milliards d’euros en 2020. C’est la première fois que cette barre symbolique a été atteinte. Par rapport à 2009, ce total a connu une augmentation de 9,7%, ce qui constitue aussi un record.

Le rapport en question est le résultat d’une étude menée dans soixante pays sur l’évolution des actifs financiers bruts. Ces derniers comprennent les espèces et les dépôts bancaires, les créances sur les sociétés d’assurance et les fonds de pension, les titres ainsi que les autres créances financières.

L’épargne mondiale a aussi atteint une valeur record

Ce n’est pas seulement les actifs financiers détenus par les ménages qui ont atteint des records. En effet, d’autres chiffres publiés par ce même rapport ont aussi surpris. Le premier est celui du flux d’épargne qui a aussi atteint un record historique à plus de 5200 milliards d’euros en 2020. Par rapport à 2019, ce flux a augmenté de 78 %, un chiffre jamais atteint auparavant. La moitié de cette épargne a alimenté les dépôts bancaires qui ont aussi atteint une hausse avoisinant les 12 %, un autre record. On peut facilement expliquer ces chiffres par la baisse considérable des dépenses de consommation, en grande partie à cause des confinements. On a assisté à un phénomène d’épargne forcée, subie par la majorité des ménages de tous les pays du monde.

Quid de la France

Toujours d’après ce même rapport, la France est en retrait par rapport à cette explosion mondiale des actifs détenus par les ménages. On ne note en effet qu’une croissance de 5,7% en 2020 pour la France, un chiffre qui se situe dans la bonne moyenne par rapport à l’Europe occidentale. Les dépôts bancaires n’ont connu qu’une augmentation de 9,8%, même si pour la France, ce chiffre est aussi un record.

Au contraire, les Français ont connu une hausse importante du taux d’endettement causé par la réduction de la production économique. Celui-ci a connu un bond à 81% par rapport au PIB, ce qui correspond à une augmentation des passifs des ménages de 5,2%.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents