Gazoduc ERIDAN : un projet dangereux
Par France Nature Environnement PACA
Contre GRT Gaz
Prévenir le passage d'un gazoduc aux abords d'une centrale nucléaire
 
2310 € sur 2000 €
PACA, France
Risques industriels
43 contributeurs
  • Le projet
  • Actualités
    3
  • Soutiens
  • Témoignages
L’histoire en étapes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pourquoi ce projet de contentieux

Eridan, c’est un projet de canalisation de transport de gaz naturel de 220 km de long, qui doit relier les Bouches-du-Rhône à la Drôme. Ce gazoduc, avec le tracé actuel qui le fait passer aux pieds de deux centrales nucléaires, représente un danger dont la vallée du Rhône n'a pas à supporter les conséquences potentielles, région déjà soumise à de multiples pressions, : LGV, autoroutes, centrales nucléaires, sites industriels... France Nature Environnement PACA souhaite agir en justice afin de se protéger de ce nouveau Grand Projet Inutile.

Un gazoduc dangereux pour la population

Le gazoduc représente un véritable danger : en cas de rupture accidentelle de la canalisation, le gaz peut provoquer des explosions suite à la formation de nuages de gaz, mais également des jets enflammés. Or le gazoduc Eridan doit notamment passer aux pieds des centrales nucléaires de Marcoule et du Tricastin. Il doit également traverser le canal de refroidissement de cette dernière centrale, mettant en péril son bon fonctionnement en cas d’accident. Une accumulation de situations à risque que l'on peut légitimement critiquer.

 

Les avis de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) confirment ce risque. L’étude de dangers qu’a mené le maître d’ouvrage GRTgaz a été jugée insuffisante par ces autorités scientifiques : alors que la portée de certains dangers a été minimisée, d’autres ont littéralement été écartés a priori des accidents possibles !

GRTgaz a reconnu lui-même la faiblesse de son étude de dangers en modifiant le tracé de sa canalisation ... aux abords de la centrale nucléaire uniquement. Or d’après le tracé actuel du gazoduc, si l’on prend en compte les risques d’accidents occultés par GRTgaz, ce sont parfois des communes quasi-entières qui se retrouvent dans la zone d’effets létaux (zone de danger de niveau grave à très grave pour la vie humaine). Il est donc impensable de laisser un projet se faire sur la base d’un tracé aussi erroné compte tenu des risques qu’il fait peser sur la sécurité des populations.

Une menace pour la biodiversité

Le tracé du gazoduc se situe principalement en zones inondables. Les impacts sur les espèces et les milieux sont particulièrement importants avec la traversée de 13 zones Natura 2000 et de la réserve naturelle nationale des Ramières du Val de Drôme. Or les mesures compensatoires envisagées ne sont pas à la hauteur des enjeux environnementaux soulevés.

Des espèces protégées telles que la loutre d’Europe ou la tortue Cistude vont être sérieusement impactées, d’autant plus que la prise en compte des zones humides et cours d’eau lors de l’étude d’impact représente un sérieux point faible montré du doigt par l’autorité environnementale elle-même.

Des alternatives injustement ignorées face à un projet coûteux et surdimensionné

Le projet ERIDAN a été déclaré d’utilité publique alors même que d’autres tracés moins dangereux et largement moins coûteux sont possibles. Pourquoi donc s’entêter dans un projet plus cher dans un contexte de crise, implanté dans une vallée du Rhône déjà sous pression ? Un projet d’autant plus incompréhensible qu’il ferait d’ERIDAN le plus gros gazoduc de France, alors que toutes les prévisions de consommation de gaz sont à la baisse !

Face à un projet aussi dangereux pour les populations et la biodiversité, incohérent et coûteux, FNE PACA souhaite agir en justice afin de lutter contre ce nouveau Grand Projet Inutile en proposant un financement participatif sur la plateforme Citizencase. L’Etat a préféré ignorer la contestation générale qui entoure le projet ERIDAN (plus de 6 000 signatures ont été récoltées dans le cadre de la pétition à son encontre, mobilisation des communes), FNE PACA a décidé d’agir en justice, et en appelle à la mobilisation citoyenne.

Présentation de l’association

 

Créée en 1968, France Nature Environnement est une association qui fédère près de 3 000 associations de protection de la nature et de l’environnement et près de 800 000 adhérents sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer.

 

France Nature Environnement Provence-Alpes Cote d’Azur (FNE PACA), adhérant à FNE, est la fédération régionale des associations de protection de la nature et de l’environnement. Créée en 1971, cette association Loi 1901, indépendante de tout mouvement politique, est agréée par le Ministère de l’Environnement depuis 1978.

 

Depuis plus de 40 ans, FNE PACA – anciennement URVN FNE PACA – est une force de coordination, de proposition et d’action pour la mise en œuvre du développement durable au sein des territoires de la région. L’association est composée de 5 fédérations interrégionales, 6 fédérations départementales, plus de 250 associations et 15 000 adhérents individuels.

 

Reconnue pour son travail d’alerte de l’opinion publique à chaque menace pour l’environnement, son travail de contestation et de proposition en faveur d’un environnement plus sain, enfin son expertise citoyenne pointue auprès des pouvoirs publics, FNE PACA est un acteur à part entière du dialogue environnemental.

 

Dotée d’une mission juridique, FNE PACA veille également à l’amélioration des textes législatifs et réglementaires, et saisit régulièrement les tribunaux lorsque le droit de l’environnement est bafoué.

 

 Nom de l'association : France Nature Environnement PACA
 Siège : 36 cours Lieutaud 13001 Marseille
 Représentant :
 Catégorie : la fédération régionale des associations de protection de la nature et de l’environnement.
Quelles autres solutions pourraient être envisagées ?

Un rapport commandé par la commission de régulation de l’énergie (CRE) a mis en évidence l’existence d’un projet alternatif au projet ERIDAN retenu par la CRE comme le projet devant permettre de créer un point d’échange gaz unique en France d’ici 2018. Ce projet est beaucoup moins coûteux, de plus petite dimension et a priori non concerné par des centrales nucléaires à proximité.

 

A quoi va servir le financement

La contestation du projet ERIDAN se traduit dans un premier temps par la demande d’annulation de l’arrêté inter-préfectoral ayant reconnu le projet d’utilité publique. FNE PACA intervient donc devant le tribunal administratif de Grenoble au soutien du recours en annulation actuellement déposé par la commune de Caderousse, commune particulièrement concernée par le tracé de la canalisation.

FNE PACA cherche à collecter auprès de tous la somme de 3 200 euros. L’argent récolté grâce à votre soutien permettra ainsi de financer ce recours en intervention contre la déclaration d’utilité publique. Il sera utilisé comme suit :

Citizencase repartition frais FNE Paca Gazoduc Eridan

  • Les fonds récoltés serviront :
  • principalement à couvrir les frais d’avocat (2400€). En effet, ce contentieux va être porté par Maître Gilles RIGOULOT du cabinet Hélios avocats, qui représentera notre association devant le juge administratif.
  • aux frais de déplacement et de reprographie correspondent aux frais de déplacement de l’avocat non compris dans la convention d’honoraire,
  • aux frais de déplacement des membres de l’association notamment pour les différentes réunions qui ont et auront lieu pour assurer ce recours,
  • aux frais de photocopie et d’impression des dossiers de travail et documents divers relatifs à ce contentieux,
  • ainsi qu’à la prise en charge de ce projet par un coordinateur de Citizencase.
La presse parle de notre projet
  • Le projet de gazoduc Eridan s'invite à la réunion
    Le Dauphiné Libéré - 23/06/2013
    Si l'ère post-Fukushima a encore été à l'origine de plusieurs questions hier sur les installations du Tricastin, le futur gazoduc passanst sous le canal de Donzère-Montdragon n'a pas manqué d'alimenter le débat.
  • Gazoduc Eridan : le retrait du projet exigé
    Le Dauphiné Libéré - 13/10/2013
    "Nous demandons le retrait du projet Eridan". Ces mots prononcés haut et fort par Louis Driery, Maire de Piolenc ont conclu la présentation du projet très controversé ...
  • Caderousse : ADECAR se mobilise contre le projet de GRT gaz et attend la réponse du Préfet
    Vaucluse Matin - 27/07/2014
  • Montélimar : Feu vert pour le gazoduc Eridan
    Le Dauphiné Libéré - 01/11/2014
  • Caderousse - Gazoduc : Une association envisage de faire un recours
    Le Dauphiné Libéré - 05/11/2014
  • Valence: salle comble contre le gazoduc Eridan
    Montelimar News - 15/11/2014
  • L'atome n'aime pas le gaz
    Le Canard Enchaîné - 26/11/2014
  • La construction du gazoduc Eridan autorisée
    La Provence - 16/01/2015
    Le gouvernement français a publié aujourd'hui un arrêté ministériel autorisant la construction du futur gazoduc Eridan, qui doit être mis en service fin 2016 dans la vallée du Rhône.
  • Pas de travaux en 2015 ni 2016
    e-tribune - 28/01/2015
    Dans la droite ligne de l’arrêté interpréfectoral, un arrêté ministériel vient d’autoriser le lancement du projet de gazoduc traversant toute la Drôme et le Vaucluse. Alors que 2015 devait voir le début des travaux, Grt Gaz annonce un report de deux ans.
L'internaute peut-il bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu ?

 

France Nature Environnement PACA est une association à but non lucratif et son activité revêt le caractère d’intérêt général. Les versements sous forme de dons vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 66 % dans la limite des 20 % du revenu imposable. Pour pouvoir en bénéficier, nous vous invitons à demander un reçu au titre des dons directement auprès de l’association. Afin d’obtenir un reçu fiscal, vous devez vous munir de votre e-mail de validation qui vous sera envoyé par Ulule.

 

À propos de votre don

Effectuer des versements sous forme de dons à certains organismes ayant un caractère d’intérêt général peut vous permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Pour en savoir plus

 

L’organisme doit respecter les trois conditions suivantes, comme définies à l’article 200 du code général des impôts, afin d’être considéré d’intérêt général. L’association le signifie le cas échéant au moment du dépôt du dossier sur la plateforme. L’organisme doit être une association à but non lucratif. Elle doit avoir un objet social et une gestion désintéressés. Elle ne doit pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes.

 

La technologie informatique utilisée actuellement par Citizencase protège les données renseignées par les donateurs. Il est donc nécessaire de demander un reçu fiscal à l’association à laquelle vous avez donné, en leur transmettant votre e-mail de validation.

Soutenir à la hauteur de
5 €
Soit 1.7 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
10 €
Soit 3.4 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
20 €
Soit 6.8 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
35 €
Soit 11.9 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
50 €
Soit 17 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
75 €
Soit 25.5 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
100 €
Soit 34 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
150 €
Soit 51 € après la déduction
Soutenir à la hauteur de
250 €
Soit 85 € après la déduction